Accueil > Décembre 2011 / N°13

Chimie : des fuites... «  sans conséquences  »

En octobre dernier Le Postillon titrait «  à Jarrie, les ravages de la chimie  ». Depuis, les fuites en tous genres se succédent, et c’est Le Daubé qui vous en informe, soyez rassurés :

  • «  Ce jeudi 20 octobre, vers 11h30, une légère fuite de chlore s’est produite sur l’atelier Chlore-soude lors d’une intervention de maintenance, occasionnant le déclenchement de l’alerte gaz   » sur le site d’Arkema à Jarrie «  sans conséquence sur le personnel et sur l’environnement   ».
  • Trois jours plus tard, une coupure d’électricité, cette fois-ci sur la plate-forme chimique de Pont-de-Claix, «  a provoqué l’émission subite de vapeurs acides dans un des ateliers de production qui ont pu être visibles de l’extérieur de la plate-forme  », mais «  sans conséquence sur la sécurité ou l’environnement   ».
  • le 25 novembre, rebelote : «  Hier matin vers 11 heures, une fuite d’acide chlorhydrique liquide est survenue au niveau d’une tuyauterie interne de la plate-forme chimique du Pont-de-Claix   » ; heureusement « pas de blessé ni de conséquence sur l’environnement   ». Il n’y a jamais de «  conséquences  », ni humaines, ni environnementales à toutes ces fuites à répétitions. C’est à se demander si les communicants des sites chimiques concernés ne seraient pas aussi journalistes au Daubé.