Accueil > Février / Mars 2013 / N°19

Grand jeu concours dans les bibliothèques de la Ville de Grenoble

Nuestra culpa : on vous a menti. Dans le précédent numéro nous écrivions que Le Postillon était disponible dans 14,3% des bibliothèques de la ville. Cette information était erronée. La bibliothèque d’étude ne s’est toujours pas abonnée « pour des raisons administratives ». Mais ça ne saurait tarder semble-il. Quant à la bibliothèque Saint-Bruno, nous signalions que Le Postillon « devrait être prochainement à la disposition des lecteurs ». Vérification faite : que nenni. On s’est bien fait mener en bateau, naïfs que nous sommes.
À chaque discussion avec le personnel des bibliothèques, apparaît une nouvelle raison pour justifier le refus de mettre Le Postillon à la disposition des usagers. La dernière en date : on nous a dit que comme le journal n’était pas diffusé par le fournisseur officiel des bibliothèques de la ville, ça serait compliqué pour facturer itou. On prend acte. Par contre : «  Vous pouvez le déposer à l’entrée avec les prospectus, Grenews et Les Nouvelles de Grenoble ». Gratuitement bien entendu.
Quant au probable «  choix politique » qui viendrait d’en haut, il est balayé d’un revers de la main : « Mais pas du tout, c’est faux ! ». Des bibliothécaires sur le Campus ne partagent pas ce point de vue : «  les bibliothèques de Grenoble sont de toute façon inféodées à la mairie ». C’est pas nous qui le disons. En attendant, nous lançons un grand jeu concours :
Demandez à votre bibliothécaire préféré-e (ou mieux encore à la Direction) pour quelles raisons vous ne trouvez pas le seul journal sans pub de Grenoble et sa cuvette. Vous pouvez toujours arguer que ça vous éviterait de l’acheter, vous qui êtes fauchés. Le lecteur qui enverra la réponse la plus farfelue gagnera un tee-shirt du Postillon.