Accueil > Février / Mars 2013 / N°19

Les grands stades et les hypermarchés pour tous

On connaît la chance du GF38, équipe de football évoluant en CFA (équivalent de la quatrième division), et disposant du stade des Alpes, soucoupe volante flambant neuve de 20 000 places. Ceci permet aux mille à deux mille personnes qui continuent à les supporter de ne pas avoir de problèmes pour trouver une place dans les tribunes et réduit ainsi les risques de tension et de débordement. Grand seigneur, le FCG, club de rugby évoluant depuis cette année en Top 14, ne veut surtout pas perturber cette belle utilisation de l’espace. A l’étroit dans les 10 000 places de son stade Lesdiguères, il ne souhaite pas se déplacer au stade des Alpes et déranger le GF38 plus de trois ou quatre (grands) matchs par an. Le cœur sur la main, il préfère œuvrer à l’agrandissement de son stade, à commencer par la prochaine construction de 3000 places supplémentaires et de deux salons VIP. Le coup de huit millions d’euros serait entièrement à la charge du club. Une solution défendue par la mairie, poussée par la pression des 360 entreprises partenaires du FCG et ravie de savoir que les 586 000 euros d’argent public annuel (selon le compte rendu du conseil municipal de décembre dernier) qu’il donne au FCG vont être réinjectés dans le BTP local. Au passage, l’adjoint à l’immobilier de Grenoble Philippe de Longevialle en profite pour sortir des cartons un projet de centre commercial avec un «  grand supermarché » (Le Daubé, 06/02/2013). Les grands stades et les hypermarchés pour tous, c’est maintenant.