Accueil > Mai / Juin 2013 / N°20

Destot se donne une médaille

C’est un petit détail mais il en dit long. Le Daubé (25/03/2013) nous informe que «  l’Association européenne pour le développement du transport ferroviaire (AEDTF) a remis deux médailles d’honneur (…). La première est allée à Michel Destot, nommé notamment rapporteur du projet de loi sur la nouvelle ligne Lyon-Turin ». Incroyable coïncidence : Destot Michel fait partie du conseil d’administration de cette association de lobbying ferroviaire. Être juge et partie, c’est quand même pratique. On savait déjà que le calife Destot affectionnait particulièrement tous les prix et classements qui honorent sa principauté ou sa personne. Tout à son immodestie, il ne se gêne d’ailleurs jamais pour en parler dès qu’il le peut (« Grenoble ville la plus accessible » « Grenoble 2ème ville de France où il fait bon innover », « Grenoble meilleure ville où vivre sa retraite »). On savait également que ces prix sont souvent pipés : la mairie s’était beaucoup vantée du « grand prix écoquartiers 2009 » obtenu pour le quartier de Bonne, en omettant de préciser que le maire et deux de ses adjoints faisaient partie du jury. Mais on ne savait pas encore que Destot était tellement déçu d’avoir raté les Jeux Olympiques de 2018 au point de se donne lui-même des médailles.

Dessin de Larabie.