Accueil > Février / Mars 2013 / N°19

Facebook, priorité de l’équipe municipale

Outre Grenoble Factory, l’équipe municipale a lancé une réelle offensive sur Facebook, en se battant cet automne pour rapporter le maximum de « likes » sur le compte de la ville de Grenoble sur le réseau social. Une préoccupation essentielle qui montre combien les élus se démènent pour leur ville : en septembre «  Grenoble est entrée dans le Top 10 des villes qui comptent le plus de fans sur Facebook. Avec 5 609 fans, elle se place 9ème des villes françaises de plus de 86 000 habitants ». Deux mois plus tard, en novembre, « Grenoble arrive en deuxième position derrière Paris quant au nombre de fans sur sa page Facebook. Plus de 43 000 fans ». « ‘‘Ça leur a coûté 20 000 euros’’, peste un observateur. ‘‘Il est délirant ce chiffre, c’est beaucoup moins !’’, se défend-on en mairie. ‘’De septembre à la fin de l’année, on aura pris pour 5 000 euros de publicités très ciblées sur le réseau’’ » (Grenews, 19/12/2012). 5 000 euros de publicité, sans compter les salaires d’employés municipaux occupés à faire monter les « likes ». La vie virtuelle, c’est tellement mieux que la vie réelle et son cortège d’habitants mécontents (la pétition contre le projet de l’Esplanade a atteint plus de 8 000 signatures de grenoblois).