Accueil > Oct. / Nov. 2013 / N°22

Vallini est-il retourné en Italie ?

Juste avant l’été, une polémique fatigante avait occupé quelques pages du Daubé. Une journaliste avait en effet rapporté dans les pages du quotidien que le slogan « Vallini, retourne en Italie » avait été entendu lors de la manifestation contre l’A51, le 15 juin dernier au col du Fau. En réalité cette phrase n’avait été scandé qu’une ou deux fois par un seul manifestant, contrairement à beaucoup d’autres – répétées des dizaines de fois par des centaines de personnes. Il n’en fallait pas plus pour déclencher l’indignation de responsables politiques locaux dénonçant ce «  slogan aux relents xénophobes », et surjouant le scandale politique. Le premier concerné - sieur Vallini, grand promoteur de l’A51 – s’était emballé lors de la séance du conseil général qu’il préside : «  Ces propos ne mériteraient que le mépris s’ils ne révélaient un conservatisme profond, celui du repli sur soi et du refus de l’ouverture et du progrès, une mentalité finalement réactionnaire et xénophobe qui fut celle du pétainisme » (Le Daubé, 21/06/2013). Ce patapouf visant à discréditer l’opposition à une autoroute montagnarde a fini en queue de boudin : cet été Vallini est effectivement retourné en Italie. Au Daubé, il raconte : «  Les vacances ? Deux semaines en Italie, l’Ombrie à l’aller et la Toscane au retour ». Tout ça pour ça.